Service de l'audiovisuel

Les aides européennes et internationales

 

Outre les activités du Services général de l'Audiovisuel et des Multimédias sur le plan international, le Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel a mis en place des initiatives favorisant la coproduction internationale. Il est également présent dans différentes instances comme le programme MEDIA et Eurimages.

Le Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel, avec WBI, co-financent et co-gèrent WBImages, l’agence officielle pour la promotion de l’exportation de l’audiovisuel en Communauté Wallonie Bruxelles.

La coproduction internationale:

Europe Créative MEDIA

Eurimages

Activités internationales du Service général de l'Audiovisuel et des Multimédias

 


 

 

WBImages

 

Créée en 1984, WBImages est l’agence officielle pour la promotion de l’exportation de l’audiovisuel en Communauté Wallonie Bruxelles. Elle a pour mission de faciliter l’accès des professionnels de Wallonie-Bruxelles aux différents marchés audiovisuels et de les aider à promouvoir et vendre leurs productions sur les marchés internationaux.

WBImages est également un bureau d’information pour les producteurs et exportateurs opérant en Wallonie Bruxelles ainsi que pour les acheteurs, distributeurs et festivals internationaux. A ce titre, WBImages :

  • organise une ombrelle à destination des professionnels de Wallonie Bruxelles sur les principaux marchés de programmes de télévisions et de films 
  • collabore avec différents festivals, notamment par l’accueil à Bruxelles des programmateurs et en y assurant une présence édite différents outils professionnels de promotion et d’information : Guide Audiovisuel (répertoire professionnel), Guide de l’Animation, DVD de promotion du court métrage, site internet,...

WBImages est par ailleurs membre de l'European Film promotion (EFP) qui regroupe l’ensemble des agences de promotion européennes et mène des actions pour la promotion du cinéma européen.

Plus d'infos sur le site www.wbimages.be

 


Les accords de coproduction

 

Des accords de coproduction lient la Belgique aux pays suivants :
la France (accord signé le 20/09/1962),
l’Allemagne (.pdf) - accord signé le 27/07/1964,
l’Italie - accord signé le 15/10/1970,
Israël (.pdf) - accord signé le 08/10/1971,
la Tunisie - accord signé le 11/03/1976,
le Canada (.pdf) - accord signé le 24/02/1984,
la Suisse (.pdf) - accord signé le 09/01/1989.

La Fédération Wallonie-Bruxelles (Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel) a, pour sa part, conclu 9 accords de coproduction :
le Portugal (.pdf) - accord signé le 12/03/1993,
la Tunisie (.pdf)  - accord signé le 29/09/1997,
le Maroc (.pdf) - accord signé le 16/02/2000,
l’Italie (.pdf) - accord signé le 31/08/2000,
la France (.pdf) - accord signé le 18/05/2004,
la Suisse (.pdf) - accord signé le 07/05/2008,
la Chine (.pdf) - accord signé le 17/04/2012,
les Pays-Bas (.pdf) - accord signé le 25/02/2016,
le Chili (.pdf) - accord signé le 12/05/2017.

La Belgique est également partie à la Convention européenne de Coproduction cinématographique (.pdf) qu’elle a ratifiée en 2004.

Depuis plusieurs années, le Centre du Cinéma a souhaité diversifier ses partenaires institutionnels et mettre en place des opérations destinées à faciliter le montage de coproductions internationales. Ainsi, des rencontres sont régulièrement organisées entre nos professionnels et les producteurs québécois,luxembourgeois, français et suisses à Cannes, Namur ou encore Paris ; les opportunités de développement d’accords de coproduction sont elles aussi régulièrement étudiées ; parmi les plus récentes mises en place, on citera le Chili et les Pays-Bas ; d’autre part, le Centre du Cinéma s’inscrit chaque fois qu’opportun dans les initiatives innovantes en la matière ; c’est le cas du programme MEDICI, initié par l’institut Focal en Suisse avec l’aide de cinq institutions dédiées au cinéma dont le CCA, destiné aux gestionnaires de fonds de soutien public au cinéma et qui veut aboutir à termes à une véritable mise en réseau des expertises à l’échelle européenne.

Enfin, dans le cadre des Commissions mixtes, soulignons le projet d’échange d’expertises à tenir avec les professionnels québécois en matière d’écriture et de développement de séries télévisuelles.  


 

 

European Film Agencies Directors (EFAD)

 

Depuis 2003, le Centre du Cinéma est un membre particulièrement actif du réseau informel de l’EFAD qui regroupe les directeurs des Centres du Cinéma des 27 pays de l’Union européenne, et en assure le secrétariat, conjointement avec le Centre National de la Cinématographie et le UK Film Council.

L’objet de ce réseau informel est de mettre en commun les expériences des Centres du Cinéma européens et d’intervenir au niveau des institutions internationales telles que l’UE ou l’Unesco afin de garantir les conditions nécessaires à une création cinématographique de qualité en Europe.

Actuellement, l’EFAD s’attelle à préparer des propositions à soumettre à la Commission européenne dans le cadre de la révision de la Communication Cinéma dont la validité s’achève en décembre 2009 ; elle travaille également à rappeler la raison d’être des aides d’Etat au cinéma pour assurer le respect de la diversité culturelle et à démontrer l’importance des clauses de territorialisation pour la viabilité du secteur audiovisuel européen.

Enfin, elle intervient de manière régulière sur le caractère vital de la contribution des télédiffuseurs dans la production audiovisuelle indépendante et sur la nécessité d’adapter les politiques audiovisuelles à l’évolution vers le numérique.

 


 

Le réseau des partenaires francophones

 

A l’initiative du Centre du Cinéma, s’est constitué en 2004 et sur le modèle de l’EFAD, un réseau de partenaires francophones qui regroupe la Sodec (Québec), le Centre du Cinéma (Communauté française), le CNC (France), l’OFC (Suisse), Téléfilm Canada (Canada), le Fonds du Film luxembourgeois et l’Organisation internationale de la Francophonie.

L’objectif de ce réseau est de mettre en commun les expertises des partenaires au regard de problématiques communes et de soutenir des initiatives ayant pour but de faciliter le montage de coproductions francophones, telles que l’Atelier Grand Nord, le Speed dating des producteurs francophones de Cannes, l’Atelier de scénarisation Grand Nord, le Forum de la production au Festival International du Film francophone de Namur et les Rencontres de la production de Paris.

 


Europe Créative MEDIA

Le programme Europe Créative 2014-2020 soutient les secteurs audiovisuel, culturel et créatif en Europe. Sur un budget global de 1,46 milliard EUR, le programme prévoit plus de 800 millions EUR sur les sept prochaines années pour soutenir l’industrie cinématographique européenne. 

Les objectifs du sous-programme MEDIA sont :

Renforcer les capacités du secteur audiovisuel européen à opérer au niveau transnational:

  • faciliter l'acquisition et le renforcement des qualifications et compétences des professionnels de l'audiovisuel et le développement de réseaux, y compris l'utilisation de technologies numériques afin d'assurer l'adaptation à l'évolution du marché, en expérimentant de nouvelles stratégies de développement des publics et de nouveaux modèles commerciaux;
  • améliorer la capacité des opérateurs du secteur audiovisuel européen à concevoir des œuvres audiovisuelles dotées d'un potentiel de diffusion dans l' et au-delà, et faciliter les coproductions européennes et internationales, y compris avec les télédiffuseurs;
  • encourager les échanges entre entreprises en facilitant l'accès aux marchés et à des outils commerciaux permettant aux opérateurs audiovisuels d'améliorer la visibilité de leurs projets sur les marchés de l' et sur les marchés internationaux.

Promouvoir la circulation transnationale des œuvres audiovisuelles européennes:

  • soutenir la distribution cinématographique par des activités transnationales de marketing, de valorisation des marques, de distribution et de projection d'œuvres audiovisuelles;
  • promouvoir la commercialisation, la valorisation des marques et la distribution transnationales d'œuvres audiovisuelles sur toutes les autres plateformes non cinématographiques;
  • soutenir le développement des publics en tant que moyen de susciter davantage d'intérêt pour les œuvres audiovisuelles et d'améliorer l'accès à celles-ci, notamment par la promotion, l'organisation de manifestations, l'éducation cinématographique et les festivals;
  • promouvoir de nouveaux modes de distribution pour favoriser l'apparition de nouveaux modèles commerciaux.

Plus d’infos : Desk Europe Créative (MEDIA) - Fédération Wallonie-Bruxelles

 


 

 

Eurimages

 

Eurimages est le Fonds européen du Conseil de l’Europe pour le soutien à la coproduction, à la distribution et à l’exploitation de longs métrages et de documentaires européens. Il a été institué en 1988 sur la base d’un Accord partiel du Conseil de l’Europe; il compte aujourd’hui 36 Etats membres. Le Fonds est dirigé par un Comité de Direction au sein duquel chaque état membre désigne un représentant. Exceptionnellement, la Belgique compte deux représentants, un pour la Communauté flamande et un pour la Communauté française, et une voix délibérative au sein du Comité de Direction.

Le but d’Eurimages est de promouvoir le cinéma européen, en stimulant la coproduction et la circulation des oeuvres et en favorisant la coopération entre professionnels. Dans cette optique, quatre programmes de soutien ont été développés, dont le principal en termes de budget est le soutien à la coproduction.

Au cours des dernières années, le Fonds Eurimages a connu plusieurs séries de réformes, afin d’adapter de manière pragmatique ses objectifs et ses règlements à l’évolution du paysage audiovisuel européen. Parmi celles-ci, la profondeur d’analyse des dossiers de demande d’aide a été renforcée par la mise en place d’un groupe de travail «coproduction», composé d’un certain nombre d’Etats membres tirés au sort en alternance, et qui prépare le travail décisionnel du Comité de Direction. Le groupe de travail, qui fonctionne à partir d’un formulaire standardisé d’évaluation, s’appuie sur une instruction de dossier par le secrétariat et l’analyse des scénarios par des lecteurs extérieurs.

De plus en plus, la sélection du Fonds est marquée par une exigence accentuée en matière de qualité des scénarios, d’intensité de la coopération artistique et technique, de solidité de la structure financière des coproductions et de leur vocation à une véritable circulation internationale.

Plus d'infos: Eurimages