Service de l'audiovisuel

En 2018, la Fédération Wallonie-Bruxelles soutient 50 opérateurs audiovisuels, à hauteur de 3 368 500 euros

12.01.2018 09:11 Il y a : 189 days

En 2018, la Fédération Wallonie-Bruxelles soutient 50 opérateurs audiovisuels, à hauteur de 3 368 500 euros


Sur avis de la Commission d’aide aux Opérateurs Audiovisuels (COA) de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui s’est tenue en septembre dernier, Alda Greoli, Vice-présidente du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et Ministre de la Culture, a décidé de soutenir 50 opérateurs audiovisuels pour un montant total de 3 368 500 euros. 

Lors de sa session de septembre 2017, la COA a examiné 60 demandes d’aide aux organisateurs de festivals, exploitants de salles de cinéma, distributeurs, plateformes de diffusion numérique, structures de diffusion et ateliers d’école, de production et d’accueil. Au final, 50 d’entre elles ont été rencontrées, dont 9 nouveaux projets soutenus pour la première fois. Ces aides sont réparties en 22 conventions de 2 ans (2018-2019) et 28 conventions de 4 ans (de 2018 à 2021).

18 organisateurs de festivals sont subventionnés en 2018 pour un montant total de 719 000 euros. 8 opérateurs voient leur convention renouvelée pour 4 ans tandis que les 10 autres sont aidés pour 2 ans. Parmi ces derniers, figurent notamment le Ramdam Festival (Tournai), À Travers Champs (provinces de Namur et Luxembourg), le Festival International de Comédie de Liège, Elles Tournent (Bruxelles) et le Pink Screen Festival (Bruxelles) – ce qui témoigne du souci de la COA de soutenir des projets sur l’ensemble du territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles. En outre, sont de nouveau soutenus le FIFF à Namur, Anima, le BIFFF, le Festival du Cinéma Belge de Moustier, le Millenium, le Brussels Short Film Festival, Les Enfants Terribles, L’Art Difficile de Filmer la Danse, le Brussels Art Film Festival, Filem’on, le festival Offscreen et le festival cinéma méditerranéen Bruxelles.

Toujours dans cette volonté de mettre en valeur le cinéma d’auteur tout en assurant l’accueil du public dans les meilleures conditions, 1 120 000 euros ont été attribués aux 11 exploitants de salles de cinéma ayant sollicité la COA en 2017. 10 exploitants seront soutenus dans le cadre d’une convention de 4 ans. Madame la Ministre Alda Greoli a également décidé de soutenir le Palace à hauteur de 110 000 euros (convention de 2 ans) pour lui permettre de bien démarrer ses activités lors de l’ouverture prévue début 2018.

À l’instar des autres opérateurs soutenus dans le cadre de la COA, à partir de 2018, les distributeurs bénéficient de conventions de 2 ou 4 ans pour l’octroi de leur subvention annuelle. Ainsi, en 2018, le secteur de la distribution d’œuvres audiovisuelles est soutenu à hauteur de 161 000 euros répartis entre quatre sociétés de distribution. Cinéart, Imagine Film Distribution et O’Brother Distribution sont aidées pour 4 ans, tandis que Le Parc Distribution a obtenu une convention de deux ans. La COA souhaite encourager la qualité du travail mené par les distributeurs en faveur de la promotion et de la diffusion du cinéma d’art et essai à Bruxelles, en Wallonie et en Flandre, mais également aux Pays-Bas et au Luxembourg.

Les nouvelles possibilités d’accès aux films d’art et essai restent une des préoccupations de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui a répondu positivement à l’unique demande de soutien à une plateforme de diffusion numérique : la plateforme VoD et SVoD Universcine Belgium est soutenue à hauteur de 60 000 euros dans le cadre d’une convention de 2 ans.

Sont également aidés, en 2018, pour un montant total de 1 286 000 euros, 14 ateliers d’école, d’accueil et de production. 4 ateliers d’école, 2 ateliers d’accueil et 1 atelier de production bénéficient d’une aide dans le cadre de conventions de 4 ans. 7 ateliers de productions sont subventionnés dans le cadre d’une convention de 2 ans, dont l’asbl SIC qui est aidée pour la première fois par la COA.

Pour la première fois en 2018, la Fédération Wallonie-Bruxelles soutiendra des structures de diffusion qui  visent à favoriser la diffusion de films d’art et essai et plus particulièrement de productions belges d’initiative francophone vers un public plus spécifique comme le secteur non marchand et associatif. 4 demandes de soutien ont été soumises à la COA et deux d’entre elles ont été rencontrées pour un montant total de 22 500 euros par an : Screen Box et Vidéothèque Nomade. 

Une session de la COA particulièrement importante puisqu’elle fait suite à la mise en place d’un échéancier commun, permettant de comparer dans un même créneau l’ensemble des dossiers soumis. En effet, toutes les aides précédemment décidées ont été arrêtées le 31 décembre 2017 et tous les opérateurs ont soumis de nouveaux projets à la COA qui a pu remettre ses avis en toute connaissance de cause. Désormais, ce sera le cas tous les 4 ans.

Le détail des aides accordées par la Fédération Wallonie-Bruxelles dans le cadre de la COA peut être consulté via ce lien (PDF).